Scènes de genre

Aujourd'hui, c'est du hochepot ! - s.d.
Aujourd'hui, c'est du hochepot ! - s.d.
Le lecteur de journal ou 'Henrietje' - s.d.
Le lecteur de journal ou 'Henrietje' - s.d.

Les deux tableaux ci-dessus forment  une sorte de diptyque. L'homme à droite s'appelle Henrietje (diminutif de Henri), un ancien modèle à l'Académie. Il s'agit de Henri Oscar Frans, un artiste de cirque qui portait le nom d'artiste de Bento; c'est à lui que Achilles De Maertelaere doit son pseudonyme. Sa femme, sur l'autre tableau, épeluche les légumes pour le hochepot. Par la fenêtre, on voit les toits du béguinage où Achilles De Maertelaere avait son atelier, sur l'autre le Château des Comtes.

Les deux tableaux pendaient, pour le moins jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, dans le Café Bentos, qu' Henri tenait sur le coin de la rue de Wondelgem et l'avenue Van Cleef. Le café existe toujours.

Interlude musical chez Léon Janssens - 1946
Interlude musical chez Léon Janssens - 1946

En 1946, Achilles Bentos peint une scène d'intérieur imaginaire chez sa soeur Sylvie et son beau-frère Léon.

L'homme assis dans le fauteuil est Léon Janssens, qui a été arrêté en 1944 et est mort en 1945 lors de la catastrophe du Cap Arcona. Le jeune homme debout est le fils cadet de la famille, André, qui a également été déporté en 1944 et est mort dans un hopital militaire américain en Allemagne, en 1945. Au piano, la fille cadette, Yvonne, joue du piano. A l'arrière, Sylvie observe la scène.

La tableau sur le mur arrière est le Daphnis et Chloé de Bentos. Le portrait à droite n'a pas été identifié.

Il faut rappeler que lors de la facture du tableau, les deux hommes sur le tableaux n'étaient plus de ce monde.

Portrait d'un dragon - s.d.
Portrait d'un dragon - s.d.
Portrait de famille - s.d.
Portrait de famille - s.d.
Portrait de Pierre van Cutshem? - s.d.
Portrait de Pierre van Cutshem? - s.d.

La collection de photos sépia d'Achilles de Maertelaere contient quelques tableaux 'hors normes'. Nous croyons qu'ils ont bien été peints par Achilles, mais le style est très différent de ce que l'on connaît de lui. Il pourrait s'agir de copies d'oeuvres anciennes. Ainsi, le tableau à droite représente un dragon du 18e-19e siècle. Au centre, un tabelau assez typiquement 'anglais'. A droite, enfin, le tableau rfeprésente un homme en toge. On en sait de qui il s'agit, mais on voit au fond un tableau représentant la cathédrale Saint-Rombaut de Malines. Les armoiries pourraient faire référence à Pierre van Cutshem, secrétaire du conseil du Brabant, qui a été élevé à la noblesse en 1732 (avec remerciements à J.-M. Van den Eeckhout et Th. de Hemptine).

Nous ne savons pas  pourquoi ces tableaux ont été réalisés.